vendredi 21 janvier 2011

Le cycle des Enfers T1 : Entre ciel et enfer, d'Angélique Ferreira


Résumé :

Julie Constance, artiste peintre, vit repliée sur elle-même depuis la mort de son père, rongée par la culpabilité.
Elle ignore être le dernière descendante de l'ordre de Constantinople et qu'un contrat a été placé sur sa tête où plutôt sur son âme. Chargé de cette mission, Caïn l'un des premiers hommes à avoir été changés en démon, n'apprécie pas spécialement la tâche qu'on lui a assignée. Leur rencontre éveillera chez l'un comme chez l'autre des sentiments qu'ils croyaient à jamais disparus et interdits.

Editions cauchemars
220 pages ; 16€
Publié en juin 2010

Publié par les éditions cauchemars, ce livre est un vrai petit plaisir - et j'insiste sur le petit car j'avoue ne pas en avoir eu assez, lol. Lu en une après-midi, je n'ai pas regretté d'avoir tant bataillé pour l'obtenir car j'ai vraiment beaucoup aimé me plonger dans cet univers : un univers peuplé de démons - de vrais démons, aussi irrésistibles que repoussant.

Cette fois, la narration ne se fait pas seulement d'un seul point de vue, ni même de deux, mais passe d'un personnage à l'autre, nous offrant un regard particulier sur l'histoire. On commence avec Julie, notre chère artiste peintre qu'on prend rapidement en attache, puis on passe à Caïn, LE démon dans toute sa splendeur qui, loin de renier sa nature, n'a pas peur de tuer toute personne se trouvant sur son chemin ni d'abuser des plaisirs charnels (ce qui ne nous empêche pas de craquer devant lui, c'est clair ^^) mais on ne s'arrête pas là et on continue avec des points de vue externes nous amenant à passer du côté des autres personnages, plus ou moins importants, plus ou moins bons, ce qui nous permet de voir l'histoire sous toutes ses coûtures et d'entrer dans la tête d'un peu tout le monde.

L'auteur a créé un univers assez particulier et original qui ne manque pas d'humour et la lecture n'en est que plus plaisante - et là, gros clin d'oeil à Lucifer, dit Lulu, qui n'a pas manqué de me charmer par sa personnalité complètement décalée et hilarante. Les personnages restent fidèles à eux-même du début à la fin et c'est aussi un des points forts de ce roman, car on apprend à aimer les personnages pour eux-même et non pour ceux qu'ils sont devenus, et là je pense surtout à Caïn. Quant au style d'Angélique Ferreira, il est simple mais bon, et on tourne les pages sans s'en rendre compte, à la fois charmé par la relation qui s'installe peu à peu entre les personnages et captivé par l'intrigue qui tourne autour de l'ordre de Constantinople et du devoir que chacun devra accomplir.

En quelques mots, c'est un livre que je recommande et qui m'a charmé pour son intrigue sortant de l'ordinaire, pour son humour rafraîchissant et pour la sensualité qu'il dégage à travers ses personnages et certaines de ses scènes ;)

Le tome 2 (qui sera centré sur de nouveaux personnages) est prévu pour juillet 2011, toutes les infos sur le site des éditions cauchemars !

5 commentaires:

  1. Super ton nouvel avis !!!

    Clair que Cain est torride. ^^

    RépondreSupprimer
  2. Merci :)

    Oooh que oui, il l'est, lol.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Merci pour cette belle chronique

    RépondreSupprimer
  4. J'ai vraiment aimé ce premier tome.

    RépondreSupprimer