dimanche 4 septembre 2011

Le dernier jardin T1 : Ephémère, de Lauren DeStefano

Résumé :

Que faire de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ?
L'humanité croyait son avenir assuré. La science avait créé des enfants parfaits, immunisés contre toutes les maladies. Mais qui pouvait imaginer le prix à payer ? Car désormais, personne ne survit au-delà de vingt-cinq ans. Le monde a changé. Pour les jeunes femmes, la liberté n'est plus qu'un souvenir. Au nom de la survie de l'espèce, elles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames. Rhine a seize ans. Quand elle se réveille dans une prison dorée, elle n'a qu'une idée en tête : fuir. Qu'importe l'amour que lui portent son mari et ses sœurs épouses. Quand on n'a que quelques années à vivre, la liberté n'a pas de prix.

Castelmore Jeunesse
350 pages ; 12.90€
Publié le 19 août 2011

Ce livre me faisait de l'œil depuis un bon moment en VO mais j'ai finalement décidé d'attendre la VF, que je viens de finir ce week-end... Bilan : j'ai beaucoup, beaucoup aimé. Adoré, même. Je ne pense pas avoir eu la révélation « coup de coeur » mais il s'en ait fallu de peu. Dans tous les cas, Lauren DeStefano nous offre là un roman dystopique fort en émotions et incroyablement prenant.

Alors que la science pensait avoir trouvé le moyen de créer des enfants parfaits et intouchables, la population voit son espérance de vie chuter considérablement : les femmes ne vivent plus que jusqu'à 20 ans, les hommes jusqu'à 25 ans. Rhine, 16 ans, fait partie des trois femmes choisies pour devenir les épouses du gouverneur domanial Linden. Kidnappée et retenue dans un somptueux manoir où tout le monde s'attend à ce qu'elle joue son rôle d'épouse et de future mère à la perfection, Rhine va tout faire pour s'enfuir et retrouver ce qu'elle a de plus cher : sa liberté.

On entre dès les premières lignes dans l'ambiance sombre et dure de ce roman particulier. Lauren DeStefano a une plume exquise mêlant émotion et cruauté, et sans que ses mots ne découlent de sentiments superflus, son récit est emplis d'émotions et de poésie amère. Le monde dans lequel Rhine évolue ne ressemble pas au nôtre mais est tout de même criant de vérité : on ne peut que s'imaginer la façon dont on en est arrivé là, et ça fait peur, d'autant plus que les raisons de ce changement sont données et suffisamment explicites pour ne pas perdre le lecteur. L'intrigue ne repose pas sur une trop grande action ni sur un suspens constant, mais sur la découverte d'un monde injuste et cruel, sur l'évolution des personnages dans ce contexte et, le plus important, sur une quête de la liberté, chose à laquelle Rhine n'est pas prête à renoncer. Tout ça rend le livre captivant, du début à la fin.

Le contexte est difficile, mais l'auteur met en avant un côté plus doux grâce aux relations qui se forment au sein du manoir. Chaque personnage est unique et les liens qui se créent sont touchants et paraissent réels. Rhine est un personnage intéressant à suivre, douce et agréable mais aussi manipulatrice et déterminée à s'échapper de sa « prison dorée », peu importe le prix à payer et le mal qu'elle pourrait causer ; et ses sœurs-épouses sont elles-aussi très touchantes à leur façon. Toutes les trois sont différentes mais leur situation fait qu'elles se rapprochent et deviennent véritablement des sœurs. Beaucoup de sentiments et d'émotions ressortent de cette union et j'ai été très attendrie par leur relation. Un autre personnage m'a étonnamment touchée : Linden, pour qui je me suis prise d'affection. On se rend compte que les apparences sont trompeuses, qu'il n'est pas celui qu'on croit et qu'il est lui-même prisonnier des illusions qu'il offre à ses épouses, ignorant ce qui se passe véritablement au sein de sa maison. On fait aussi la connaissance de Gabriel et de Deirdre, qu'on ne peut qu'apprécier ; puis du terrible Vaughn, LA personne qui est à la tête de toute cette horreur. On a donc tout un tas de personnages différents, attachants ou repoussants, qui font de ce livre un véritable concentré d'émotions et d'humanité.

Pour résumé... ce livre est un petit chef-d'œuvre, on ne peut le nier. L'univers décrit est riche, les souvenirs de Rhine sont émouvants, le récit est prenant, les relations des personnages sont saisissantes et les personnages eux-même sont touchants... on ressort de ce roman avec une petite boule au ventre et surtout, la volonté de se replonger dans ce monde et de découvrir ce que l'auteur aura réservé à Rhine et à tous les autres personnages intervenants. Si j'ai un conseil à vous donner, c'est de vous lancer :) Surtout qu'en plus d'être excellent, le livre en lui-même est magnifique... je suis FAN de la couverture *__* lol.

10 commentaires:

  1. il est dur ce livre mais c'est ce qui le rend vraiment génial à mes yeux. il est horriblement génial quoi ^^ je l'ai vraiment adoré et j'ai hâte de lire le tome 2

    RépondreSupprimer
  2. Oui je suis bien d'accord avec toi! J'espère qu'ils tarderont pas trop à le traduire, déjà qu'il sort qu'en février en VO ^^

    RépondreSupprimer
  3. bah ça faut voir; vu qu'il y a 2 titres chez Castelmore par mois, et qu'il y a plusieurs séries commencées (tu me diras pouvoir obscurs est terminé, Vampire Academy, bientot fini) ça laissera un peu de place dans le planning ^^

    RépondreSupprimer
  4. On verra bien... en tout cas j'ai hâte :)

    RépondreSupprimer
  5. Ephémère ça a un peu été LA découverte de la semaine passée pour moi. Je l'avais repéré bien avant grâce à sa sublime couverture -je suis absolument sous le charme *_* :D - et l'intérieur a été à la hauteur... Très psychologique tout ça, mon petit coeur a carrément craqué pour tous ces pauvres personnages ^^ Vivement la suite !

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai que l'objet est aussi sublime que le contenu, donc on ne peut qu'être conquis ^^ merci pour ton commentaire :)

    RépondreSupprimer
  7. moi aussi j'ai hâte d'avoir la suite

    RépondreSupprimer
  8. J'ai suis complétement amoureuse ! Ce livre est a la fois magnifique en tant que tel ( quelle couverture !! Oo ) et incroyablement prenant ! Je n'attends qu'une chose : LA SUITE !!! =D

    RépondreSupprimer
  9. Je suis bien d'accord ^^ et c'est vrai que l'objet est su-perbe :)

    RépondreSupprimer
  10. Une magnifique couverture qui nous donne envie d'acheter ce roman sans même lire le résumé! Heureusement, le contenu est à la hauteur de son emballage :)

    "Petit Chef d'oeuvre", oui c'est bien trouvé! ;)

    [ Pour lire ma chronique en entier : http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=773843&pid=23237996 ]

    RépondreSupprimer