dimanche 22 avril 2012

Le "journal infirme" de Clara Muller, de Karim Madani

Résumé :

Nom : Muller
Prénom : Clara
Age : 16 ans et des miettes
Adresse : Paris, Ville Haute
Epoque : le futur (2015)
Mail :borderline125(c)gmail.com.
Lycée : Guillaume Apollinaire.
Situation générale : Bizarre, étrange, fêlée. Situation particulière : Fille Frappée d'Opprobre (PFO)
Bande-son : Alice in Mains, Marilyn Manson
Films cultes : Requiem For A Dream, Orange mécanique
Quand vous aurez ce journal en main, je serai déjà morte.

Editions Sarbacane
269 pages ; 15.50€
Publié le 04 janvier 2012

Le « journal infirme » de Clara Muller raconte l'histoire d'une adolescente plutôt mal dans sa peau qui vit à Paris, en 2015. La capitale de la France est divisée en deux : la ville haute, le côté « riche », et la ville basse, le côté « pauvre et malfamé ». Clara vit dans la ville haute mais rejette tout ce qui fait son quotidien : les « gosses de riches », le lycée, les populaires,... elle est classée « FFO », soit « fille frappée d'opprobre », et est la risée de ses camarades depuis son entrée au lycée. A la rentrée, elle va faire la connaissance de Karin, qui vient de la ville basse. Et c'est leur relation, ou plutôt leur descente aux enfers, qu'on va suivre.

Le contexte de cette histoire est très difficile à comprendre. 2015 c'est à peine dans 3 ans... et je ne comprends pas comment Paris pourrait devenir telle qu'elle est décrite dans ce roman. Alors on imagine, on se détache de la réalité... mais du coup, l'histoire manque un peu de crédibilité. Même si ça n'est pas ça qui m'a le plus dérangé...

Non, ce qui m'a le plus dérangé, c'est le ton de la narration, même si c'est bien entendu fait exprès. Clara a une telle colère, une telle rage en elle que ses propos respirent la haine. C'est vulgaire, c'est mauvais, c'est profondément dérangeant. Je n'ai pas du tout aimé lire son journal, car ses phrases empestent le mal... c'est dur à lire, et même si je vois où l'auteur a voulu nous amener avec ce « coup de gueule », j'avoue que je n'y ai pas vraiment adhéré. J'avais vraiment hâte de finir le livre et de passer à autre chose... et si mon ressenti n'est pas vraiment positif, le message qu'a voulu faire véhiculer l'auteur a peut-être porter ses fruits. Je ne sais pas, j'avoue que j'ai du mal à vraiment en saisir le sens. Peut-être car je viens à peine de le terminer...

Côté personnages, il n'y a pas grand chose à dire de plus. On suit Clara et, comme je le disais plus haut, elle ne vit que dans la haine, la noirceur, la douleur. Est-ce que ce sont les populaires qui l'ont rendu aussi haineuse, à force de la maltraiter, de rire d'elle ? Ou est-ce qu'elle s'y enfonce elle-même ? Au final, on a les FFO d'une côté et la bande de Sarah Machin & co d'un autre. Ceux qui vont tenter de faire le lien entre ces deux mondes vont rapidement se rendre compte que c'est impossible. Une façon de nous montrer à nous, pauvres lecteurs, que la ségrégation est inévitable ? Non, mais que certains refusent de faire des efforts en faveur d'une harmonisation, oh oui... bref, dans tous les cas, je n'ai pas pu m'attacher à Clara. Ni aux autres personnages d'ailleurs, que ce soit Karin ou la bande des populaires... les deux seuls qui m'ont paru un tant soit peu touchants sont Christophe et Marvin. Et encore, touchant est un bien grand mot, car dans toute cette noirceur, difficile de ressentir quelque chose de positif !

La fin du roman est inévitable et l'auteur n'a jamais cherché à nous la cacher. Depuis le début on sait que Clara va mourir et même si on ne sait pas exactement pourquoi dès les premières lignes, on devine bien vite ce qui va se passer. Le but du jeu est de découvrir ce qui a vraiment déclenché cette horreur... et de ce côté là, on est servi, bien que le tout ne m'ait pas particulièrement passionné. Quant au style d'écriture, il est aussi dur que l'histoire, et plutôt vulgaire. C'est un point que je n'ai pas apprécié mais qui colle parfaitement au contexte du roman et à la personnalité de Clara, donc je salue ce choix ;)

Voilà ! Est-ce que j'ai aimé ou pas du tout ? Je suis plutôt mitigée... je ne peux pas avoir apprécié, c'est clair. Personne ne peut vraiment aimer une histoire comme celle-ci, à mon avis. Donc si le but de l'auteur était de déranger et / ou de faire réfléchir sur certaines choses, c'est gagné... !

6 commentaires:

  1. cette collection est assez spéciale et j'ai adoré l'enfant nucléaire contrairement à d'autres !
    alors peut-être tenterai-je ? ...
    en tout cas, c'est du gros spoiler (et dans ce cas c'est dommage ...) ou elle le dit vraiment au début, l'auteur ?
    "La fin du roman est inévitable et l'auteur n'a jamais cherché à nous la cacher. Depuis le début on sait que Clara va mourir et même si on ne sait pas exactement pourquoi dès les premières lignes, on devine bien vite ce qui va se passer."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nathan, si tu lis bien le résumé, tu vois que ça y est marqué ;) et en dehors du résumé, c'est marqué dans la première page du journal. Donc non c'est pas un spoiler ^^
      L'enfant nucléaire est dans ma PAL, je croise les doigts pour aimer aussi alors...
      Merci pour ton commentaire !

      Supprimer
  2. ah oui ! XDD
    Je sais pas si tu vas aimer, les avis sont très négatifs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai eu quelques échos... je verrais bien

      Supprimer
  3. Autant j'ai pu lire que certains le trouvent malsain, autant toi, ton avis me donne envie et en meme temps, non de le lire. Contradictoire, hein? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contradictoire, oui, mais compréhensible ! C'est bien si tu veux te faire ton propre avis malgré les critiques.

      Supprimer