samedi 12 janvier 2013

Graffiti Moon, de Cath Crowley

Mini Coup de ♥
Quatrième de couverture :

Faites que j'arrive à temps. Faites que je rencontre l'Ombre. Celui qui peint dans la nuit. Qui peint des oiseaux pris au piège sur les murs de brique et des gens perdus dans des forêts fantômes. Qui peint des garçons au coeur couvert d'herbes folles et des filles fauchant ces herbes à la tondeuse. Un type qui peint des choses pareilles est forcément quelqu'un dont je pourrais tomber amoureuse.


Albin Michel Wiz
300 pages ; 13.50
Publié le 03 janvier 2013


Dès que j’ai entendu parler de Graffiti Moon sur la page facebook des éditions Albin Michel, j’ai su qu’une fois de plus, j’allais être conquise par la collection WIZ. La couverture, le résumé et les premiers extraits proposés m’avaient mis l’eau à la bouche et j’attendais janvier avec impatience pour pouvoir le découvrir. Maintenant que c’est fait, je peux vous confirmer que mes attentes ont été comblées. Graffiti Moon est un livre rempli d’arts, de poésie, de sentiments à partager et de douces émotions. A sa façon, eh bien… je crois que c’est un de mes nouveaux petits coups de cœur.

L’histoire se déroule en Australie : Lucy, une adolescente qui vient de terminer le lycée, est passionnée d’arts et ne rêve que d’une seule chose : rencontrer l’Ombre, qui peint des fresques dans toute la ville avec son ami le Poète, transformant un simple mur en œuvre d’art. Un soir, avec ses deux amies et des garçons qui se proposent de les accompagner, dont Ed, elle part à la recherche de l’Ombre qui la fascine tant, sans savoir qu’il est juste à ses côtés. S’ensuit toute une nuit de quête qui va gagner en profondeur et mener les personnages à se dévoiler, à faire face à la vérité.

Il y a des livres qui nous touchent parce qu’ils débordent d’émotions, ou parce que leur richesse les rend captivants, ou parce que leur thème se révèle poignant. Puis il y a des livres qui, de par leur simplicité, nous touche tout autant, et Graffiti Moon fait partie de ceux-là. Le style en lui-même n’est pas exceptionnellement travaillé dans le sens où on n’y retrouve pas de longs paragraphes de descriptions, mais il est juste, direct voire bruit, tout en baignant dans un univers rendu poétique et imagé par l’omniprésence de l’art. Il y a plus de dialogues que de narration mais, loin de rendre le livre superficiel, ce choix lui apporte un aspect, disons, « aérien » qui lui va merveilleusement bien. Les chapitres sont courts, les pages défilent toutes seules et on ne peut décoller le regard des lignes qui se présentent à nous, le sourire aux lèvres et le cœur chaud.

L’alternance des points de vue nous permet de voir l’histoire selon deux perspectives. D’un côté, on découvre Lucy, avec son goût pour l’art, sa personnalité un peu à part, sa répartie bien cinglante, ses parents un peu excentriques mais aussi et surtout sa fascination pour l’Ombre. C’est une adolescente sérieuse et intelligente, mais avant tout rêveuse, et je l’ai énormément apprécié. Elle paraît un peu naïve au début, et on a envie de lui dire « mais mince, ouvre les yeux, l’Ombre = Ed et Ed = l’Ombre ! » mais elle est si attachante qu’on lui pardonne tout. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à la suivre et à partager son histoire. Surtout avec ses parents, en fait, car si ça n’est pas un élément clé de l’histoire, il reste fondamental pour sa propre histoire à elle. A travers son point de vue, on fait également la connaissance de Jazz et Daisy et elles aussi sont très attachantes, à leur façon. Un peu folles mais toutes gentilles.

Puis de l’autre côté, nous avons Ed, qui est l’Ombre. Dès le départ, il sait que Lucy est fascinée par ses fresques, mais il ne lui dit rien. D’abord, car il ne le veut pas. Et ensuite, car il ne veut pas la décevoir. Pour elle, l’Ombre est quelqu’un de bien, quelqu’un d’intelligent, de cultivé… mais lui pense qu’il n’est rien de tout ça, alors que c’est faux ! C’est un personnage attachant qui n’a pas confiance en lui et n’a pas une vie très facile. Le seul vrai soutien qu’il avait, Bert, est mort il y a quelques semaines et a apporté avec lui le peu d’espoir qu’il avait réussi à lui insuffler. J’ai vraiment été touchée par son caractère, son talent, sa sensibilité. Et plus d’une fois j’ai eu envie de lui faire un énorme câlin pour lui faire prendre conscience de sa réelle valeur. A son côté, nous faisons la connaissance de Léo, le Poète, lui aussi très attachant avec son amour pour les mots et sa loyauté pour Ed ; puis de Dylan, un bourrin au cœur tendre également sympathique.

Six personnages, trois couples… l’équation pourrait sembler trop évidente, mais les relations qui se tissent ou se poursuivent sont tellement mignonnes que nous fermons les yeux sur cette facilité. Parfois, les choses simples valent bien plus que les choses compliquées et ce roman m’a tellement touché qu’il aura beau avoir des défauts, je ne les verrais pas. Parce que le ressenti est là. Tout au long de ma lecture, j’ai souri comme une imbécile devant les dialogues. Mon petit cœur a souvent palpité de joie, d’espoir ou de mélancolie. Et à un moment, j’ai même été tenté de jeter mon livre contre le mur tellement je ne voulais pas que ça se passe comme ça. J’avais envie de crié « Mais fais quelque chose ! Non, pas ça ! Mais va la voir ! Dis un truc ! Trouve-le ! Roh, vous êtes nuls. Rah, je vous aime. ». Bon d’accord, je suis un peu folle sur les bords… mais c’est pour dire : ce livre m’a réellement captivée et, même si ce n’est pas le roman le plus émouvant qui soit, ou l’intrigue la plus aboutie de l’année, c’est à sa façon un petit bijou. Une lecture qui, sous ses aspects légers, est plus profonde qu’elle n’y paraît. Une lecture qui m’a aussi bien fait rire qu’émue. Bref, une lecture que je vous conseille, tout simplement, si vous aimez les histoires sans prétention mais qui vous font amènent loin…♥

14 commentaires:

  1. Haaaaaaaaaaaaaaa, quelle belle chronique !!! Allez hop, j'ajoute GRAFFITI MOON à ma WL ! Il a l'air d'être super ! Merci beaucoup ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc tu as été rapide, tu la guettais ? lol. J'ai vu que tu hésitais... je ne peux que t'encourager à le lire :)
      Contente de t'avoir aidé à te décider ! J'espère que tu ne seras pas déçu

      Supprimer
    2. Yep ! J'attendais impatiemment de pouvoir la lire ;)
      Du coup, j'ai complètement craqué !!! :p

      Supprimer
    3. Ahah *fière de moi*
      Hâte de voir ce que tu en penseras :)

      Supprimer
  2. Il me tente bien au vu de ta chronique ... Encore une fois ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouhaha, j'aime bien tenter, comme ça... (a) ^^

      Supprimer
  3. Sincèrement, je ne pensais pas acheter ce livre au départ puisqu'il ne me disait tout simplement rien. Il y a des livres comme ça dont on ne prend même pas la peine de lire le résumé parce qu'on se dit qu'il ne nous plaira pas. Ce livre en fait partie. Mais je ne sais pas pourquoi, j'ai vu ta chronique, et je me suis dit que j'allais la lire. Et puis, Wouah ! Il a vraiment trop l'air bien, exactement le genre de livre qui me fait craquer. Alors je l'ajoute à ma wish list.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, comme quoi ! C'est bizarre qu'il ne te tentait pas du tout alors que ce genre de bouquins t'attire :) Je suis ravie de t'avoir fait changer d'avis en tout cas, et j'espère vraiment qu'au final, tu ressortiras de cette lecture aussi conquise que je l'ai été !!
      Merci pour ton commentaire ;)

      Supprimer
  4. Un livre de plus dans ma wish :D
    La couverture est très jolie, mais le résumé ne me donne pas tellement envie.
    Heureusement ton avis m'a donné envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de t'avoir convaincue ! Il est vraiment tout mignon comme livre ♥

      Supprimer
  5. En voyant la couverture, je n'ai pas été plus attirée que cela. Mais ton avis m'a vraiment donné envie de le découvrir :)
    Décidément!!! Dans cette collection Wiz, on y trouve des livres vraiment sympa ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme ! C'est l'une de mes préférés. Il y a des livres très différents mais vraiment géniaux, j'ai rarement été déçue :)

      Supprimer