mardi 18 juin 2013

Frangine, de Marion Brunet

Résumé :

"Il faut que je vous dise...
J'aimerai annoncer que je suis le héros de cette histoires, mais ce serait faux.
Je ne suis qu'un morceau du gâteau, même pas la cerise. Je suis un bout du tout, un quart de la famille. Laquelle est mon nid, mon univers depuis l'enfance, et mes racines, même coupées.
Tandis que ma frangine découvrait
le monde
le cruel
le normal
et la guerre,
ma mère et ma mère, chacune pour soi mais ensemble, vivaient de leur côté des heures délicates.
C'est à moi que revient de conter nos quatre chemins. Comment comprendre, sinon ?"

Editions Sarbacane
262 pages ; 14.90€
Publié le 6 mars 2013

Frangine est un roman extrêmement touchant qui traite, entre autres choses, d’un sujet très sensible : l’homosexualité et la parentalité. Le narrateur, Joachim, nous le dit tout de suite : c’est lui qui raconte, mais il est loin de tenir le premier rôle, et nous suivons du coup un peu toute la famille : Joachim lui-même, puis sa sœur Pauline, sa mère, et son autre mère : Maline.

La vie de cette petite famille semble parfaitement normale et à leurs yeux, elle l’est. Sauf que voilà, au lieu d’avoir un père et une mère, Pauline et Joachim ont deux mères. Ce fait ne les perturbe en aucun cas, mais tout le monde ne le prend pas de la même façon… et forcément, il y a quelques conséquences, certaines plus lourdes que d’autres.

On s’attache immédiatement à Joachim et à sa narration un peu « libre » qui nous permet d’avoir un point de vue global. Sa voix apporte une vraie sensibilité à l’histoire puisqu’elle est très « dans l’air du temps » : il s’exprime comme s’il s’adressait directement à nous, utilise un vocabulaire courant, parfois familier, comme celui que l’on entend tous les jours. Il nous est vraiment rendu proche et si on ne s’identifie pas à lui, on le prend quand même beaucoup en affection. J’ai trouvé très touchant la façon dont il parle de sa famille. D’ailleurs, toute la famille est à son image : touchante et attachante. Il est impossible de ressentir autre chose que de l’affection pour les quatre êtres qui la composent. Et certaines familles dites « normales » dans la bouche de certains devraient prendre un peu plus exemple sur celle que l’on suit ici… joyeuse, aimante, confortable, tout n’y est pas toujours rose, mais au moins, ils s’aiment. Ça se ressent, et c’est bien le principal !

Ce livre met autant l’accent sur l’idiotie du monde que sur la qualité de cette famille dite « atypique ». On se rend compte à quel point les gens peuvent être cruels et blessants dès lors que l’on sort des critères de « base »… pas tous, bien sûr, et heureusement ! Mais on voit aussi à quel point Joachim, Pauline et leurs deux mères sont liés. Ils entretiennent entre eux des relations très justes : chacun a ses petits secrets, ses problèmes et sa façon de les gérer, sa fierté… mais on sent qu’au-delà de toutes ses cachoteries, au-delà de toutes les critiques qu’ils doivent encaisser, ils forment une famille heureuse.

Marion Brunet a une écriture vraiment… parfaite. Elle véhicule des émotions très fortes via un style que l’on pourrait qualifié de simple, mais qui sait faire son petit effet. Frangine est un roman qui m’a beaucoup touché, qui m’a fait sourire, qui m’a donné des envies de révolte. On se demande comment les gens peuvent être aussi bêtes tout en ayant un petit moment de doute… et moi, comment réagirais-je ? Parce que le problème ne réside pas que dans l’attaque, mais aussi dans l’inaction… ce livre est donc une invitation à se remettre en question, et parfois, ça fait du bien, on en a même besoin.

Que dire de plus ? Je pense ne pas être passée loin du coup de cœur. Ce livre est à lire, à partager, à mettre entre toutes les mains. C’est un vrai récit de vie, pleins de sensibilités, de subtilités. Je ne dirais pas que l’auteur nous fasse la morale à travers ses quelques lignes… je dirais plutôt qu’elle nous met face à une certaine évidence, face à un phénomène de société qui se trouve au cœur de beaucoup de discussions... ce qu’elle fait très bien. Vous l’avez donc compris : je ne saurais que trop vous conseiller ce roman !

Alors madame Marion Brunet, si vous lisez ces quelques lignes, sachez que je vous tire mon chapeau, et que je vous remercie pour cette belle lecture !

6 commentaires:

  1. J'ai lu plusieurs avis positifs sur ce livre, et j'avoue que je suis contente de voir un roman qui a l'air de sortir un peu de l'ordinaire et parler de sujets difficiles et graves.
    Je le lirais peut être un de ces quatre =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le conseille fortement, en tout cas :)
      Merci pour ton commentaire !

      Supprimer
  2. Ce livre a l'air frais et pétillant. La couverture donne le sourire je trouve :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'aime beaucoup la couverture, elle est toute mignone et toute touchante ! Très sincèrement, ce livre contient tout ce qu'il faut pour plaire :)

      Supprimer
  3. Je ne connais pas ce livre, en tout cas il m'a l'air très bien. Je le note dans ma wishlist

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais bien, car vraiment, il est superbe !

      Supprimer