mardi 18 février 2014

Le cycle du cimetière des livres oubliés T1 : L'ombre du vent, de Carlos Ruiz Zafón


Résumé :

1945. Barcelone se réveille après neuf années de guerre. Dans une ruelle étroite, deux silhouettes émergent du petit jour. Un père, libraire, et son fils de 10 ans s'en vont sacrifier à un rituel centenaire. Bientôt, le Cimetière des livres oubliés leur ouvrira ses portes. Parmi les fantômes et les rayonnages, le jeune Daniel choisira un volume, un seul. Ce sera L'Ombre du vent. Dès lors, la recherche de son auteur, Julián Carax, obsédera Daniel jusqu'à façonner le cours de son existence...

Editions Pocket
672 pages ; 8.10€
Publié le 04 avril 2013

J'ai lu ce livre dans le cadre de mon cours de littérature, et je crois que c'est la première fois que j'apprécie autant une « lecture obligatoire ». J'ai choisi de lire ce livre en particulier parce que j'ai toujours entendu du bien de cet auteur... mais aussi et surtout parce que je voulais lire autre chose de lui que Le prince de la brume, que j'avais lu il y a quelques temps et qui ne m'avait pas tant emballée que ça (même si l'atmosphère qui se dégageait de l'histoire m'avait beaucoup plu). Finalement je ne regrette pas du tout d'avoir retenté l'expérience, car j'ai adoré ma lecture !

L’histoire commence en 1945. Daniel, le narrateur, a perdu sa mère peu après la fin de la guerre civile espagnole et se réveille un matin en ne se souvenant plus de son visage. Son père décide alors de « lui montrer quelque chose qu’il ne devra raconter à personne » et de l’amener au cimetière des livres oubliés, où il va pouvoir choisir un livre et un seul, qui deviendra alors son meilleur ami pour la vie. Pour Daniel, ce livre sera L’ombre du vent de Julián Carax… un roman qu’il va adorer mais qui va aussi et surtout bouleverser sa vie, car c’est de là que va découler toute l’histoire.

Plus Daniel va creuser dans la vie de Julián Carax, désireux d’en savoir plus sur son nouvel auteur préféré, plus il va s’apercevoir que de nombreux mystères entourent l’existence de ce livre, comme par exemple le fait que personne ne sache ce qui est réellement arrivé à Carax, ou qu’un étrange individu recherche, depuis des années, l’ensemble des livres de cet auteur en vue de les détruire. Tout ça va titiller sa curiosité jusqu’à l’entraîner dans une aventure remplie de mystères, de suspens, de secrets et de rebondissements en tout genre qui vont vraiment nous tenir en haleine tout au long du livre et ne m’ont pas donné envie de le lâcher, bien au contraire.

Le récit se construit sur 10 parties de longueur pas toujours équivalente où on va en quelque sorte suivre une double intrigue : d’un côté celle de Daniel, qui va poursuivre sa vie, faire des rencontres, mûrir au fil des ans sans pour autant oublier L’ombre du vent, qui ne cesse de le hanter depuis qu’il l’a choisi dans le cimetière des livres oubliés, et de l’autre côté celle de Carax, que l’on va découvrir à mesure que Daniel va avancer dans son enquête, notamment par le biais de témoignages de personnages issus du passé de l’auteur.

Ce parallèle va être intéressant pour plus d’une raison car non seulement il va ajouter un suspens supplémentaire, mais en plus il va susciter de nombreuses questions chez le lecteur, notamment sur la nature du lien unissant le personnage de Daniel à celui de Julián Carax. En effet, plus on avance et plus on remarque des similitudes entre leurs deux histoires, presque « symétriques », surtout au niveau de leur intrigue amoureuse ; et cette impression que l’histoire de Carax se répète dans celle de Daniel est assez étrange et va apporter un intérêt supplémentaire à l’histoire. On se demande vraiment comment tout ça va terminer, que ce soit pour Daniel puis pour Carax… jusqu’à ce que les deux histoires se rejoignent pour n’en faire plus qu’une, accentuant davantage notre curiosité.

En plus d’avoir construit une intrigue relativement solide, Carlos Ruiz Zafón a une écriture très visuelle et très soignée qui nous permet de visualiser les lieux qu’il décrit, que ce soit les rues de Barcelone, le cimetière des livres oubliés ou la maison des Aldaya, par exemple, qui sont vraiment empreints d’une identité, d’un passé – des lieux qui nous permettront de comprendre beaucoup de choses au fil de l’histoire. Mais ce qui est aussi très particulier c’est qu’on a souvent l’impression d’avoir affaire à un roman fantastique alors que non, tout semble au final trouver une explication logique et rationnelle. Cette ambiguïté va vraiment plonger le lecteur dans une ambiance assez particulière qui va rendre l’intrigue encore plus prenante qu’elle ne l’est à la base. Les faits relèvent-ils du surnaturel ? Ou est-ce le simple fruit du hasard ?

Ceci étant dit, L’ombre du vent est aussi un roman qui contient  malgré tout beaucoup d’humour et d’émotions, avec des personnages attachants et parfois très drôles comme Fermin Romero de Torres, qui est bavard, franc, philosophe dans l’âme mais surtout assez hilarant. Je crois que c’est le personnage que j’ai préféré car il apporte, via ses discours, une touche de légèreté vraiment appréciable tout en nous faisant réfléchir. Quant au contexte historique, il joue lui aussi un rôle très important dans l’histoire et on va le retrouver tout au long du récit par le biais du franquisme et du fantôme de la guerre civile, discret mais bien présent…

Donc voilà ce livre est en fait un mélange de plusieurs genres parce qu’il mêle des éléments du roman initiatique au roman historique, fantastique, tout en y intégrant un brin de romance, un brin d’humour, une bonne dose de suspens… et une grande importance aux livres, à la lecture. Un cocktail qui fait que nous, passionnés de lecture, nous immergeons sans mal dans cet univers aussi mystérieux que passionnant. A lire !

6 commentaires:

  1. J'aime beaucoup cet auteur et il faut vraiment que je lise ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui si tu aimes l'auteur je pense que tu apprécieras ce roman ♥ Tu as lu quoi de lui ?

      Supprimer
  2. J'aurais adoré avoir ce roman en lecture obligatoire: c'est un très bon mélange entre romance, quête initiatique, mystère... Un régal!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça :)
      Bon après lecture obligatoire est un bien grand mot, en fait c'est moi qui ai choisi de lire ce livre en particulier parmi ceux que la prof nous a proposé pour ce 2nd semestre !
      Mais bon pour le coup je n'ai pas regretté mon choix :D

      Supprimer
  3. Il est dans ma PAL et grâce à ton avis, je pense que je vais pas tarder à le lire :) Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh chouette ! Tiens-moi au courant si tu le lis !

      Supprimer