samedi 14 juillet 2012

L'enfant nucléaire, de Daph Nobody


Quatrième de couverture :

Mesdames, Messieurs, pour vous aujourd'hui, le grand, l'unique, l'inimitable ... Jimmy Wa-ter-son ! Quelques part aux USA ... Jiminy a un don : un estomac capable de dissoudre tout ce qui n'est pas comestible. Absolument Tout ... Toujours aux USA ... Un complot politique se trame dans le plus grand secret, autour d'un convoi de déchets nucléaires. 



Editions Sarbacane
464 pages ; 18€
Publié le 7 mars 2012


A la base, ce livre ne m’intéressait pas tellement, je l’avoue. Je trouvais le résumé bizarre et la couverture pas très jolie… alors pourquoi l’avoir lu ? Par curiosité, car parfois, ça nous permet de faire de belles découvertes. Malheureusement… ça n’a pas vraiment été le cas.

Jiminy a toujours été un garçon extraordinaire. Son système immunitaire est tellement développé qu’il peut ingurgiter n’importe quoi sans que sa santé ne s’en retrouve affectée, ce qui fascine les gens mais en même temps, les écœure. Un jour, il rencontre Alex et ensemble, ils décident de parcourir les Etats-Unis afin de profiter de la particularité de Jiminy pour gagner de l’argent, monter des spectacles, se faire connaître. Dans le même temps, on suit les dessous d’un complot politique autour d’un détournement de déchets nucléaires (dixit le résumé). Un complot que j’ai personnellement eu un peu de mal à suivre… mais ça, c’est de ma faute, car je n’ai pas pu assez rentrer dans l’histoire pour la comprendre totalement. J’ai saisi le principal ressortant des thèmes abordés (passant du racisme au nucléaire, tout ça sur fond de trahison, de manigances, de conspiration,…) mais je n’ai pas réussi à l’assimiler.

La seule chose sur laquelle tout le monde peut se mettre d’accord après avoir lu ce livre c’est, je pense, le fait qu’il soit original. Je n’ai jamais rien lu de tel et je pense pouvoir affirmer qu’il n’existe pas deux livres comme celui-ci. L’histoire sort de je ne sais où, et je ne peux que tirer mon chapeau à l’auteur pour son imagination débordante. Je n’ai pas accroché comme j’aurais aimé le faire, mais le récit n’en reste pas moins intéressant… à sa façon.

Maintenant, voilà, je n’ai pas été séduite... Rien que d’imaginer certains détails – décrits explicitement par l’auteur – j’en avais la nausée. Certains passages sont vraiment sordides, voire répugnants, et je n’ai pas pu aller au-delà de ce sentiment. C’est un choix compréhensible de l’auteur et il y a un message qui je pense est assez lourd de sens derrière (la tolérance, entre autre) mais je ne suis pas arrivée à y adhérer. C’était trop pour moi, même si Jiminy se révèle être un personnage très attachant qui, j’avoue, m’a quand même beaucoup touché. Il a des raisonnements très humains (en dépit de sa différence) et des pensées très honorables. Sa solitude m’a affectée et je n’avais qu’une envie, c’était de crier à ceux qui le rejetaient ou qui le voulaient seulement pour l’étudier qu’ils étaient des idiots (tout en maudissant sa foutue nature qui l’obligeait à rester seul)… ce qui prouve que ce n’est pas le personnage qui m’a rebuté. Au contraire, puisqu’il fait parti de ce que j’ai aimé dans ce bouquin. Sa personnalité m’a beaucoup plu, et les passages où on le suivait sont ceux que j’ai préféré lire. Enfin, d’autres personnages interviennent au cours de l’histoire, mais aucun ne m’a vraiment fait d’effet à part Jiminy… sauf peut-être Alex que j’ai trouvé sympa malgré sa mauvaise humeur et ses discours assommants tournant autour de l’argent et du showbiz ^^

A côté de ça, je reconnais que la plume de Daph Nobody a un grand potentiel. Si je lui reproche le côté trop extrême et trop trash qu’il a décidé d’inclure dans son bouquin, je dois quand même dire qu’il a un style assez accrocheur et que son récit, à la fois très imaginatif et proche de notre (triste) réalité, est assez bien construit (bien qu’un peu complexe pour un livre qu’on classe comme « jeune adulte »). Donc voilà, ce n’est pas parce que la magie n’a pas opérée avec moi que je vais crier haut et fort que ce livre ne vaut rien… car ce n’est pas vrai. Et je préfère le préciser. Je sais que certains ont beaucoup aimé et j’incite tous les lecteurs qui seront intrigués par ce bouquin de se lancer, afin de se faire leur propre opinion (à la condition d'avoir tout de même le coeur bien accroché)

Ah et, dernière chose… très bonne idée que d’intégrer, à la fin du livre, les explications de l’auteur sur certains de ses choix ainsi que quelques scènes coupées.

5 commentaires:

  1. Je me doutais que tu n'aimerais pas ... ^^' J'ai ADORE ! C'est tellement unique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu commences à bien connaître mes goûts, lol. Contente que de ton côté tu ais accroché ! Ca prouve que ce livre a aussi son public :)

      Supprimer
    2. ^^
      ben peu de filles ont aimé déjà et puis je me doutais que ;)

      Supprimer
  2. ça a l'air très étrange en tout cas

    RépondreSupprimer