dimanche 8 septembre 2013

Le cercle des confidentes T1 : Lady Megan, de Jennifer McGowan


Résumé :

Elles sont cinq. Cinq jeunes femmes aux talents extraordinaires. Cinq espionnes de la reine Elisabeth 1re d’Angleterre. Elles sont ses yeux, ses oreilles. Chacune est unique. Voici l’histoire de la première d’entre elles, Lady Megan ! Ce 1er tome a pour personnage principal Meg Fellowes, 17 ans et voleuse désabusée. Elle rejoint un groupe d’espions féminins au service de la reine. Résoudre un meurtre, sauver la couronne et peut-être tomber amoureuse… de nombreux défis attendent notre héroïne !

Editions Milan
430 pages ; 1520 
Publié le 04 septembre 2013

Quand je me suis plongée dans Le cercle des confidentes, je me suis sincèrement demandé pourquoi je ne lisais pas plus de romans historiques se déroulant dans ce même genre de contexte. J’ai toujours été passionnée par ce genre d’histoires et j’ai toujours pris beaucoup de plaisir à m’y plonger. Celui n’a pas fait exception car je me suis régalée de A à Z. J’ai tout aimé : les personnages, le contexte, la plume de l’auteur, la façon dont celle-ci mène son intrigue. Si je n’avais pas été occupé à côté, je n’en aurais fait qu’une bouchée !!

Par un concours de circonstances assez étrange, Meg intègre le fameux Cercle des confidentes de la reine Elizabeth afin d’espionner pour son compte et la protéger des éventuels complots visant la couronne d’Angleterre. A l’aide de quatre autres jeunes femmes, elle va enquêter sur les incidents qui perturbent la Cour et fragilise le règne de leur jeune reine… au risque de mettre sa propre vie en danger, de nouer des amitiés… et même de tomber amoureuse.

Le récit commence sur l’évènement qui va changer la vie de Meg et le lecteur se retrouve instantanément plonger dans l’histoire, captivé par l’époque, l’univers, les jolis mots de l’auteur et le charisme des personnages. Si l’action tarde à démarrer, le début du roman ne m’a tout de même pas ennuyé car il est nécessaire au bien de l’intrigue : on découvre Windsor, l’ensemble des personnalités de la Cour, les autres confidentes,… il faut du temps pour situer tout le contexte mais il n’en faut pas pour s’immerger dans le récit tant ce dernier se lit tout seul. La plume de l’auteur est fluide, recherchée tout en restant accessible, et je dois dire que l’intrigue est tout aussi bonne car fournie sans être trop dense ! Incidents, trahison, complot, machinations et mensonges sont les principaux moteurs de Windsor et l’auteur joue très bien de tous ces éléments en nous faisant douter de tout et de tout le monde au moins une fois durant notre lecture. On ne s’ennuie pas et le suspens est donc bien présent, même si quelques moments plus légers, plus insouciants ne manquent pas de venir alléger l’intrigue, créant ainsi un bel équilibre.

Si l’intrigue et le contexte sont pour beaucoup dans la qualité de ce premier tome, là ne sont pas les seuls atouts de cette série, car les personnages eux-mêmes sont incroyablement  travaillés et attachants. Meg, déjà, qui est la narratrice de ce premier tome. Cette jeune fille m’a tout de suite plu, j’ai adoré sa façon de s’exprimer, ses talents, ses jeux de comédienne et son caractère. Elle est humble et loyale, elle peut se montrer aussi rusée que parfois imprudente voire naïve, elle est tout en demi-teinte et extrêmement réelle… j’ai vraiment adoré suivre son personnage à la Cour, voir son évolution, son intégration parmi les confidentes de la reine. Je me suis tellement attachée à elle que j’en viens à redouter de ne plus avoir sa narration dans les tomes suivants, où l’on suivra les autres confidentes. Ces dernières m’ont aussi beaucoup plu, différentes les unes des autres mais néanmoins attachantes, mais j’avoue que je me suis particulièrement attachée à Meg, à sa façon de voir les choses, son passé, ses origines et sa petite histoire avec Rafe, ce cher comte de Martine aussi insolent que charmant… ce qui me rend à la fois triste de la quitter et à la fois curieuse de découvrir un peu plus Béatrice, Sophia, puis Anna et Jane. Donc on verra bien !

J’ai donc passé un excellent moment de lecture avec ce titre et je l’ai refermé avec un petit pincement au cœur à l’idée de quitter son univers et ça, c’est un argument qui en vaut 10. Jennifer McGowan mêle histoire et fiction de façon très ingénieuse dans un récit intelligent qui contient tout ce qu’il faut pour nous séduire : une enquête pleine de suspens, de très bons personnages, de jolis sentiments et un contexte passionnant et plein de mystères. Alors n’hésitez pas à le lire si l’occasion se présente ! Je vous le conseille très fortement et vous souhaite d’être aussi conquis que je ne l’ai été :)

10 commentaires:

  1. Je viens de l'acheter , j'ai hâte de le commencer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah je te souhaite une très belle lecture !! Je t'envirais presque de le lire alors que je viens à peine de le finir, lol

      Supprimer
  2. Il me tente bien celui-là. J'aime les romans d'espionnage, surtout dans ce contexte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce cas tu ne seras pas déçue car il est très bien fait et surtout très bien écrit :)

      Supprimer
  3. Je l'aiiiii hihihi ! Il ne va pas traîner longtemps dans ma PAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah j'espère bien ! lol. Je guetterais ton avis :)

      Supprimer
  4. Commander hier soit, il me le fallait absolument et ta chronique confirme que j'ai bien fait XD
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as plus que bien fait :D J'espère qu'il te plaira !!

      Supprimer