lundi 23 décembre 2013

Un monde pour Clara, de Jean-Luc Marcastel

Résumé :

2027. En France. Après une catastrophe nucléaire succédant à tant d’autres, l’écologie est plus que jamais au centre des préoccupations. Les Enfants de Gaïa est une puissante secte extrémiste qui mêle discours écologiste et spiritualité. Diane, dont la jumelle Clara est morte suite à cette catastrophe, participe, avec son meilleur ami Léo, à l’une de leurs manifestations anti-nucléaire. Mais la marche pacifique tourne au combat de rue, et Diane, grièvement blessée, tombe dans le coma…Dix ans plus tard, la jeune fille se réveille. Pendant son sommeil, le monde s’est transformé. Les Enfants de Gaïa sont à la tête du pays. Ils sont tout puissants. Et ils ont fait de Néo Lutécia, construite sur les ruines de Paris, la cité écologique idéale. Diane y retrouve Léo, désormais lieutenant de la secte. Elle apprend qu’elle est devenue l’icône de la Révolution Verte, une incarnation vivante de Gaïa aux yeux de ses fidèles et découvre un nouveau monde bien loin de celui dont Léo et elles avaient rêvé…

Hachette Black Moon
352 pages ; 16.50€
Publié le 09 octobre 2013

Un monde pour Clara est un livre extrêmement intelligent qui soulève son lot de questions, d’indignations, de réflexions mais aussi de craintes et d’espoir. J’ai mis longtemps à le lire pour des raisons pratiques mais j’ai vraiment adoré m’y plonger car il nous conte un récit des plus touchants, un récit aussi beau que terrible. Quelques légers détails m’ont empêché d’en faire un coup de cœur, mais même si ça n’en est pas un, il est assez marquant pour rester dans les esprits… en tout cas dans le mien.

Après avoir perdu sa sœur (tombée malade suite à une catastrophe écologique particulièrement puissante), Diane rejoint Les enfants de Gaïa, un parti politique militant pour le respect de la nature et le retour à une vie plus saine, loin de la pollution et de tout ce que le progrès a amené dans nos vies. Lors d’une manifestation, Diane, blessée, tombe dans le coma. A son réveil, dix ans plus tard, c’est la surprise totale : le monde dont elle rêvait à l’époque est désormais réalité. Tout est plus beau, plus propre, plus pur. Mais tout ça n’est qu’apparence et si la cause d’origine était noble, les intentions de ceux qui sont au pouvoir le sont moins… et Diane, devenue le symbole des enfants de Gaïa, va rapidement se rendre compte que ce monde n’est pas celui qu’elle espérait.

Les conséquences que le progrès technique peut engendrer au détriment de la nature et de l’Homme, ça, on connaît. C’est un sujet qui revient quand même assez souvent dans les dystopies ou qui, en tout cas, est on ne peut plus d’actualité à une époque où on ne cesse de sensibiliser la population sur son avenir et celle de la Terre en général. Mais celles que cette même cause noble peut entraîner si elle se retrouve entre de mauvaises mains ou utilisée à de mauvaises fins, ça, c’est quand même assez inédit et c’est intelligent. Jean-Luc Marcastel ne nous peint pas un tableau où l’écologie est un fléau, mais une société où un parti extrémiste a pris le pouvoir et ne se prive pas d’en user à outrance, légitimant les pires actions sous prétexte qu’elles sont nécessaires à la construction d’un monde meilleur. Il nous montre que même les intentions les plus pures peuvent être dangereuses dans certains cas et que tout n’est pas tout noir ou tout blanc : le progrès n’a pas eu que du bon pour la nature, mais faut-il pour autant lui tourner le dos ? L’auteur, à l’aide d’une plume tout en finesse et subtilités, pousse le lecteur à réfléchir sur les faits qui lui sont présentés en faisant de son histoire une métaphore de notre société passée, présente et future… de façon imagée et détournée en utilisant l’écologie comme tremplin, mais suffisamment réaliste pour nous faire prendre conscience de certaines choses et nous inquiéter de notre avenir. « Jamais on en arrivera là », voilà ce que j’ai espéré tout au long de ma lecture sans pouvoir en être certaine, et ça, ça fait peur !

Sinon, pour rentrer au cœur même de l’histoire, tout est là pour ravir le lecteur : une bonne, très bonne dose d’émotions, quelques moments d’actions qui viennent rythmés le tout et des personnages complexes et attachants qu’on prend plaisir à découvrir et à voir évoluer, comme  Diane, bien sûr, cette jeune femme forte et touchante qui n’a jamais eu l’habitude de se retrouver au centre de l’attention et se voit attribuer un rôle dont elle ne voulait pas, mais aussi Zoé, Camille, voire même Léo, qui est quelque part l’incarnation de celui qui ne voit que ce qu’il veut voir… Par contre, je pensais que c’était un tome unique et là, j’espère vraiment, mais vraiment que ce n’est pas le cas, pour la simple et bonne raison que l’univers est loin d’avoir donné tout ce qu’il a dans le ventre. Je ne vois pas ce livre sans une suite qui répondrait à des questions qui me paraissent essentielles. Si cette fin-là est une fin définitive, elle est dans ce cas inachevée, en tout cas pour moi, et je trouverais vraiment dommage que l’auteur s’arrête là alors qu’il y a encore matière à exploiter. Je n’ai d’habitude rien contre les fins ouvertes mais là, j’ai la franche impression que tout ne fait que commencer… et je serais vraiment déçue que cette histoire s’arrête-là. Donc bon, nous verrons bien… mais je croise fort les doigts pour qu’un deuxième tome voit le jour un jour !

Pour finir, juste un petit mot par rapport aux quelques détails qui m’ont empêché de faire de ce livre un coup de cœur. D’abord, il y a justement ce que je disais sur la fin : si une suite est prévue, je m’incline et salue l’auteur pour sa fin poignante, percutante et digne du livre qu’il a écrit ; par contre, si ce tome reste unique… il me laissera un fort goût d’inachevé. Ensuite, les personnages : ils sont attachants, forts et fragiles à la fois… mais certaines de leurs réactions m’ont parues un peu étranges, pas toujours réalistes, ce qui me les a rendu un peu distants. Après, je le conçois, je chipote un peu et ça ne concernait que quelques détails (comme quand Diane se réveille du coma et ne pense à ses parents que longtemps après, par exemple), mais ce sont des détails qui sur le coup m’ont rendu les personnages un peu distants, même si globalement, je m’y suis suffisamment attachée pour ressentir les mêmes émotions que Diane ou en regretter certains jusqu’à avoir la gorge serrée, par moments…

Donc le bilan reste quand même ultra positif, et je tire mon chapeau à cet auteur que je découvre tout juste mais qui m’a déjà séduit grâce à la justesse de sa plume et à la puissance de ses idées. Un monde pour Clara est un livre dur, triste, et réaliste, mais c’est aussi un livre qui fait réfléchir et qui donne de l’espoir. Je l’ai ressenti, au-delà de ses aspects les plus sombres, comme une ode à la vie et une véritable déclaration d’amour aux Hommes... De quoi me donner encore plus envie de sortir Le dernier hiver de ma PAL ! En tout cas, merci à la collection Black Moon d’avoir publié un tel titre, merci à l’auteur de l’avoir écrit, et puis… si ce n’est pas déjà fait, n’hésitez pas à le lire. Vous n’en ressortirez pas indifférent, que vous l’aimiez ou non, d’ailleurs…

19 commentaires:

  1. Réponses
    1. Je te comprends, j'étais dans le même cas il y a quelques temps :P

      Supprimer
  2. ahhhhhh avec tous ces avis positifs je vais craquer, vraiment envie de me faire mon propre avis et de découvrir toutes les émotions qui émanent du roman

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est ce qu'il faut faire ! :)
      Sans rire, n'hésite pas si tu as l'occasion de le lire... il vaut le coup !

      Supprimer
  3. Réponses
    1. En même temps, il est fort, ce bouquin :) Ca fait plaisir de voir que les autres avis sont positifs !!

      Supprimer
  4. Très bel avis et je suis en accord avec toi sur plusieurs points dont la plume de l'auteur et le fait que c'est un roman qui nous chamboule. On ne peut resté insensible aux messages que ce dernier véhicule !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça ! C'est pas un de mes coups de coeur mais quand même, c'est une lecture marquante...
      Merci pour ton commentaire :)

      Supprimer
  5. Ce roman ne m'attirait pas plus que ça, mais ton avis m'a donné envie de me pencher plus en avant dessus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie, vraiment ! Je me répète mais c'est vraiment un roman intelligent qui se lit en plus très bien... je t'invite vraiment à le lire si t'es curieuse de le découvrir :)

      Supprimer
  6. Je n'étais pas trop emballée par l'histoire quand je l'ai reçu ! Et au final ce fut une lecture qui ne m'a pas laissé indifférente et qui ouvre vraiment les yeux sur beaucoup de choses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça :) Moi j'étais curieuse mais je ne savais pas trop à quoi m'attendre alors bon... mais finalement voilà, il est marquant !

      Supprimer
  7. Il me tente bien celui là, je pensai pas le lire mais ta critique me donne bien envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie d'avoir réussi à t'intriguer :)

      Supprimer
  8. Il me le faut ! Je voulais l'acheter la dernière fois en librairie mais la couverture était toute abîmée :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mince :( Elle est tellement jolie en plus...!

      Supprimer
  9. j ai besoin de ce livre en pdf svp

    RépondreSupprimer