jeudi 26 novembre 2015

Une braise sous la cendre, de Sabaa Tahir


Résumé :

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

Pocket Jeunesse
528 pages ; 18.90€
Publié le 14 octobre 2015


Une braise sous la cendre est un roman qui a pas mal fait parler de lui avant / pendant sa sortie, ce qui a tout naturellement suscité ma curiosité. On me l’a si vivement recommandé que j’étais impatiente de découvrir ce qui se cachait sous ce titre accrocheur et cette belle couverture. Et ce qui s’y cache, c’est une histoire sombre et violente qui se déroule dans un monde impitoyable et qui, surtout, n’est pas à lire quand vous avez déjà le moral dans les chaussettes. Après, si vous cherchez à lire un livre prenant, qui se lit tout seul et vous donne parfois du mal à décrocher, ne cherchez pas plus loin. Je n’ai pas eu le fameux coup de cœur comme ça a été le cas pour certains, mais j’ai passé un bon moment et le recommande à tous ceux qui apprécient – comme moi – ce genre d’univers complexes et difficiles, mais très intéressants à découvrir.


Nous suivons tour à tour Laia, une jeune Érudite, et Elias, un Martial, ou pour être plus précise un Mask (c’est-à-dire un guerrier redoutable). Laia est esclave et n’a qu’une idée en tête : sauver son frère. Elias, qui est loin de partager l’idéologie de ceux à qui il est pourtant censé porter allégeance, ne désire qu’une chose : échapper à la terrible école qui le forme à tuer pour servir l’Empire. Ces deux personnages qui n’ont apparemment rien en commun se retrouvent finalement à œuvrer chacun de leur côté dans un même but : recouvrer une liberté qui leur a été ôtée de façons bien différentes, mais qui leur a été ôtée tout de même. Parce qu’on se rend compte, à travers le point de vue d’Elias, qu’il n’y a pas que les esclaves qui sont enchaînés, qu’il y a différentes façons de se voir priver de sa liberté et que ce n’est pas parce qu’on a l’air libre qu’on l’est réellement. C’est un point qui m’a beaucoup touché dans ce livre, et qui a fait d’Elias un personnage vraiment fascinant à suivre. Plus que Laia, que j’ai trouvé moins développée mais qui reste une jeune fille prometteuse, qui a beaucoup évolué au fil des chapitres et qui s’est finalement révélée pleine de ressources.

Du côté de l’écriture, j’avoue que je n’ai été ni particulièrement charmée, ni particulièrement déçue. C’est une écriture efficace qui fait que l’on tourne les pages sans s’en rendre compte et que l’on se retrouve happé dans l’histoire sans voir passer les minutes. Ni bâclée ni spécialement développée, riche ou poétique, elle fait quand même son office en nous permettant de nous oublier dans l’univers créé et de nous attacher aux personnages. Quant à l’alternance des points de vue, elle est intéressante car elle nous permet de recueillir nombre d’informations essentielles à la compréhension de l’intrigue et surtout de l’univers construit par Sabaa Tahir. Je pensais au départ qu’il s’agissait d’un genre de dystopie, mais j’ai été surprise d’y découvrir des éléments relevant du fantastique (voire de la fantasy, je ne sais pas trop, dans ce cas-ci). En tout cas, les surprises ont été au rendez-vous et quelque chose me dit qu’on n’a pas fini d’en avoir et ça, c’est plutôt pas mal. Par contre, là où l’alternance est traitre (et l’auteur en joue énormément), c’est qu’elle nous pousse toujours à lire davantage. Parce que bon, c’est bien beau de retrouver le deuxième personnage, mais on a envie de savoir ce qui va se passer pour le premier, qu’on a bien sûr laissé dans une situation délicate... (Ah, ces auteurs !)

En résumé, Une braise sous la cendre est un premier tome intéressant qui se lit vite, qui présente une intrigue difficile mais efficace et qui laisse présager une suite riche en surprises. Pas de coup de cœur ni de révélation particulière pour moi, mais j’ai passé un bon moment, et je sais qu’il a le potentiel pour charmer bon nombre d’entre vous. Alors s’il vous tente, laissez-vous aller ! ;)

2 commentaires:

  1. Encore un livre qui me tente depuis un moment..et les avis ont l'air positifs dans l'ensemble..va falloir que je l'achète.. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les avis sont plutôt positifs sur la toile ^^ parfois même plus que le mien ! S'il te tente, faut craquer :p

      Supprimer