vendredi 16 août 2013

Throne of glass (Keleana l'assassineuse) T1, de Sarah J. Maas

Coup de ♥
Résumé (VF) :

Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir. Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans l’ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leur faire face… Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d’elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente…

Bloomsbury
432 pages ; 11.85€
Publié le 02 août 2012

LU EN VO. Voilà je-ne-sais-combien-de-fois que je commence à écrire quelque chose pour l’effacer ensuite, insatisfaite de mes propres mots, incapable d’ordonner mes pensées… cette chronique – si jamais j’arrive à l’écrire, ce qui n’est pas gagné – risque d’être un peu brouillon. Mais bon, il faut me comprendre. Ce livre est une bombe… et il faut du temps pour se remettre d’une bombe, non ?

Voilà un peu moins d’un an que Throne of glass, version originale, traînait dans ma PAL en attendant d’être lu. Audrey, du blog Un boutd’ailleurs, avait tellement adoré qu’elle avait fait voyager son exemplaire. Après être passé chez Secret-Forbidden-World et Love-of-book, celui-ci a atterri dans ma bibliothèque… et y est resté jusqu’à ce que je me décide enfin à l’en sortir. En le commençant, je savais donc plus ou moins que ça me plairait. Mais je n’avais aucune, mais vraiment AUCUNE idée de l’état dans lequel il allait me mettre !! J’en suis encore toute retournée… (alors merci, Audrey !).

Création de Lothfleur (secret-forbidden-world)

Comme le dit le résumé, Celaena s’est vu offrir un deal de la part du prince d’Adarlan : si elle s’engage à le représenter dans le tournoi qu’organise son père, et qu’elle gagne ce tournoi, elle sera libre après 4 ans de servitude auprès du roi. Etant donné que c’est sa seule chance de sortir d’Endovier, Celaena accepte, prête à tout pour gagner sa liberté et mener sa vie comme elle l’entend, sans se soucier d’être pourchassée, capturée… ou tuée. Mais ce tournoi, et le fait d’être la « Championne » du prince en dépit de son identité, va impliquer beaucoup plus de choses qu’elle ne l’imaginait – que nous ne l’imaginions. Et c’est tout simplement… brillant. Ce livre EST brillant.

Sarah J. Maas a créé un univers absolument fascinant qu’on visualise très facilement et dans lequel on se retrouve happé sans même s’en rendre compte. Plus on avance dans notre lecture et plus on découvre les lieux, les légendes, les coutumes, les enjeux politiques, l’Histoire des différents royaumes et des différents peuples, le tout agrémenté d’un soupçon de magie… et c’est juste… magnifique. C’est magnifique de voir à quel point tout cela est travaillé, à quel point tout cela semble réel. J’avais peur que ce point-là me pose problème, surtout que je n’avais jamais lu de fantasy en VO… mais pas du tout. Bien au contraire. L’auteur nous donne vraiment les informations qu’il faut au bon moment, ça se lit tout seul, c’est clair et précis, c’est parfait.

Mais l’univers n’est pas la seule chose qui m’a rendue aussi accro… pour tout vous dire, les personnages y sont pour beaucoup. Ils sont tous extrêmement travaillés, ils ont tous leurs propres histoires, leurs propres problèmes, leur propre caractère. Il y en a qu’on déteste dès le départ ou qu’on adore dès le départ… mais il y en a aussi beaucoup qui nous font douter. Ce point-là rejoint d’ailleurs le fait que l’intrigue soit si intelligemment menée, car même si certains évènements ou attitudes nous mettent la puce à l’oreille, on n’est jamais vraiment sûr de rien… jusqu’à ce que l’auteur veuille bien nous mettre dans la confidence, et là, on comprend. Il y a de l’action, des éléments perturbateurs, des rebondissements, mais il y a aussi de moments d’accalmie, où le lecteur peut respirer un peu, et qui nous permettent de nous focaliser sur autre chose que la trame principale et la compétition : l’univers, qui est passionnant, puis les personnages.

D’ailleurs, revenons sur les personnages. Comme je le disais plus haut, tous sont travaillés, et aucun, je dis bien aucun, ne m’a laissé indifférente. A commencer par Celaena. Au départ, on se demande comment on va faire pour s’attacher à un personnage connu pour ses talents d’assassin. On l’imagine implacable, froide, sans cœur. Eh bien, que l’on jette nos préjugés à la poubelle, car si Celaena peut se montrer redoutable face à ses adversaires, elle reste une jeune fille (femme ?) terriblement attachante. Comment ne pas aimer quelqu’un qui est passionné par la lecture, adore les belles robes et raffole de bonbons ? C’est quelqu’un de très intelligent, pragmatique, quelqu’un de très fort, mais aussi quelqu’un qui a su gardé une certaine âme d’enfant malgré tout ce qu’elle a vécu. C’est juste incroyable la façon dont on s’attache à elle au fil des pages !

Chaol fait également parti des personnages que j’ai adoré, et ce dès le départ. La relation qui va se nouer entre eux est plus que progressive, mais si elle nous apparaît discrète, elle se révèle étrangement intense. Son personnage est de ceux qui nous font toutes craquer : une belle part de mystère, un sérieux inébranlable mais une sensibilité bien cachée qui fait son apparition aux moments où on s’y attend le moins… mais voilà, il y a Dorian, aussi. Un triangle amoureux, me direz-vous ? Si on veut. Mais tout est tellement naturel entre eux, tellement… réel, que vous pouvez oublier, là encore, vos préjugés sur la question. Chaol a beau être mon chouchou, il est impossible de ne pas aimer Dorian, tout simplement car c’est quelqu’un de… très bien, pour faire court. Il est beau, intelligent, taquin, sensible. Pas cruel pour un sous, et un poil arrogant – mais on aime bien ça, pas vrai ? J’ai apprécié la façon dont il se rapproche de Celaena, curieux de voir qui se cache derrière cette assassineuse (ça fait bizarre, oui, la faute à la VF) au cœur tendre. Il s’intéresse à elle, il veut la comprendre… et c’est juste tout mignon ! Donc comment lui en vouloir ?? On ne peut pas. Alors on prend son mal en patience, on sourit comme des idiots dès que le capitaine de la garde ou le prince se montre avec Celaena, et on vibre d’émotions dès que l’histoire s’intensifie… que ce soit d’une manière ou d’une autre. Oui, en fait, ce livre se vit – il faut le voir pour le croire !

Il y a tant de choses à dire sur ce livre qu’on pourrait écrire un roman rien que pour en parler (bien que l’idée d’un livre consacré à un livre soit bizarre, je vous l’accorde). Du coup, c’est facile de s’éparpiller en en parlant (oui, je me justifie un peu ^^). Mais c’est tellement incroyable de voir les sensations que certains livres, comme celui-ci, peuvent vous faire ressentir ! Quand je dis qu’il se vit, je le pense vraiment, car on passe par toutes sortes d’émotions au fur et à mesure qu’on progresse dans l’intrigue. On est heureux, on est triste, on est en colère, on est stressé. On a le cœur qui bat plus vite, on a le sourire aux lèvres, on a la gorge serrée, ou bien on a envie de taper sur tout ce qui bouge. Et, par-dessus tout, on n’a PAS LA MOINDRE ENVIE de lâcher le livre !! On s’y agrippe, on en devient dépendant. Complètement accro. On tourne les pages, on voit qu’on arrive à la fin, et on est à la fois excité de voir les choses avancer, et déçu de voir qu’il nous reste si peu de temps à passer dans ce monde. Je passe certainement pour une folle hystérique… et je le suis peut-être, pour écrire tout ça ^^ Mais j’ai adoré au-delà de ce que j’imaginais, et décrire ce sentiment est très difficile. Là encore, je pense qu’il faut l’expérimenter pour comprendre :p

544 pages ; 16€
Si vous ne l’avez pas encore compris (mais j’espère pour vous que vous avez saisi, sinon, il y a de quoi s’inquiéter lol) : ce livre est un gros coup de cœur. Il n’y a pas un seul aspect qui m’a dérangé ou m’a déplu… même les personnages détestables font partie de ce qui rend ce livre de qualité vu ce qu’ils soulèvent chez le lecteur ! Tout est absolument maîtrisé et tout est absolument fascinant. En gros, c’est un must-read. A mettre dans toutes les mains !! Alors surtout, surtout, ne passez pas à côté de cette lecture, que vous soyez lecteurs VO… ou lecteurs VF, vu que les éditions La Martinière J. Fiction vont le publier en France le 5 septembre prochain ! N’est-ce pas une bonne nouvelle ? :)

(oh que si ça en est une !!!!)

14 commentaires:

  1. La seule mauvaise nouvelle c'est "Keleana" lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, avec Pieds agiles et Tombeau aussi... ^^
      Mais bon, c'est un mal pour un bien, au moins ceux qui ne lisent qu'en français pourront connaître cette petite merveille :)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Ca me fait plaisir :D Parce que sans toi, je ne l'aurais sûrement pas encore lu (shame on me ^^)
      Merci encore !!

      Supprimer
  3. Ce livre est une bombe, je l'ai adoré adoré adorééééééééééééééé <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi dont ♥
      en même temps... quel être normalement constitué ne l'aimerait pas ? mdr

      Supprimer
  4. Bon, wishlist. Je le veux en VO. ^^
    C'est une chronique tellement passionnée que quiconque passera par là se devra de le mettre dans sa wishlist. X)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'imagines pas à quel point ton commentaire me fait plaisir :D
      J'espère que ce sera le cas (que tout le monde le mette dans sa wishlist ^^) parce que... parce qu'il ne faut surtout pas passer à côté de cette perle ♥
      Et en VO, c'est tout simplement un régal :)

      Supprimer
  5. hé hé hé et oui c'est une bombe ce livre :D contente d'avoir pu faire une mini LC avec toi ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii moi aussi, c'était bien sympa :)

      Supprimer
  6. Ce livre me tente énormément ! Je suis toujours aussi choquée par le titre français par contre. Le titre en VO est tellement classe. :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai... j'avoue que le titre m'a un peu choquée aussi ^^ Mais bizarrement c'est plus le Keleana qui me dérange. L'assassineuse ça sonne étrange mais vu que c'est un terme ancien, je trouve que c'est un choix sympa, ou en tout cas cohérent avec l'univers. Mais je vois pas l'intérêt de changer le prénom... :/

      Supprimer
  7. tu as peut être trouver le remède à ma panne de lecture ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas lu ton commentaire mais je me souviens de tes messages sur facebook... une chose à dire, une : ♥

      Supprimer